DÉPOSEZ VOTRE ANNONCE

De la Freebox à la 5G : les événements télécoms qui vont marquer l’année 2018

De la Freebox à la 5G : les événements télécoms qui vont marquer l’année 2018 Les mois prochains seront rythmés par la montée en puissance des essais 5G, l’accélération du déploiement du très haut débit en France et la sortie de nouvelles offres SFR et Free qui devraient aiguiser la concurrence sur le fixe

De la Freebox à la 5G : les événements télécoms qui vont marquer l’année 2018

2017 aura été l’année du grand débat sur la couverture numérique du territoire en France. SFR a promis de fibrer seul le pays avant de se rétracter et le gouvernement a assuré pouvoir accélérer le déploiement du très haut débit. 2018 sera l’heure de vérité après tous ces beaux discours. L’Etat parviendra-t-il à s’entendre avec les opérateurs pour améliorer la qualité de la couverture mobile ?

Le satellite, la 4G fixe et le THD Radio réussiront-ils à pallier l’absence de fibre dans les territoires peu denses ? La preuve doit en être faite. Dans le même temps, les opérateurs qui se sont beaucoup affrontés sur le mobile devraient relancer la guerre commerciale sur le fixe. Enfin, les premiers essais grandeur nature de la 5G auront également lieu cette année.  

Attendue depuis 2015, la Freebox V7 joue l’Arlésienne. Finira-t-elle par pointer le bout de son nez en 2018 ? Xavier Niel semble aller dans ce sens puisqu’il a déclaré au mois de septembre dernier qu’il ne pouvait plus la retarder. Les derniers résultats de Free font effectivement état d’un tassement des abonnés sur le fixe. Et ce ne sont pas les ventes privées de ses vieilles box Crystal ou Révolution écoulées à prix cassés qui vont changer la donne. Free réussira-t-il à prouver qu’il peut innover  aussi innovante bien  qu'avec la Freebox Revolution en 2010 ? Son boîtier devra déjà se mettre au niveau de ceux des concurrents sortis entre-temps et qui sont plus compacts, plus puissants, moins énergivores et compatibles 4K. Xavier Niel continue de promettre un produit « disruptif » qui ferait notamment la différence en matière de débit.

De nouvelles offres commerciales pour SFR

La déroute boursière de SFR et sa reprise en mains par Patrick Drahi et Alain Weill ne devrait pas remettre en cause la stratégie de convergence des contenus de l’opérateur. Toutefois, pour attirer urgemment de nouveaux abonnés sur le fixe et retrouver les grâces des investisseurs, SFR* va lancer de nouvelles offres « innovantes et disruptive » au premier trimestre 2018. Une annonce faite par Alain Weill lors de son audition par les députés le 13 décembre dernier. Il devrait surtout s’agir de clarifier la stratégie commerciale. Une box 4G grand public est aussi attendue prochainement, pour compléter celle qui existe déjà à destination des professionnels. Mais comme les boîtiers similaires de Bouygues Telecom et Orange, elle sera réservée à une petite partie de la population : les zones peu denses bien couvertes en 4G.

Du très haut débit depuis l’espace avec OneWeb

C’est au mois de mars que seront lancés les premiers satellites de OneWeb, un projet de Greg Wyler soutenu par Richard Branson et Airbus. L’événement marquera le top départ de cette aventure un peu folle prévoyant le fonctionnement de 900 satellites en orbite basse avec pour objectif d’apporter du très haut débit fixe et mobile à toute la planète. OneWeb ne commercialisera pas directement son service auprès du grand public qui bénéficiera aux opérateurs, leur apportant plus de capacité dans les grandes villes et un accès permanent à internet dans les zones rurales. La mise en service n’est pas prévue avant 2019. Ces premiers lancements seront aussi l’occasion de narguer Space X et son projet concurrent de constellation de plus de 4000 satellites qui met plus de temps à se concrétiser.

La population sera presque totalement couverte en 4G

Orange, Bouygues Telecom et SFR devraient couvrir 99% de la population en 4G d’ici la fin de l'année. Il ne restera donc plus que quelques centaines de milliers de Français exclus de cette technologie à cette date. Mais ce que réclament les usagers désormais, c’est une meilleure couverture. Le ministère de la Cohésion des territoires a promis de la 4G « rapide et de qualité pour tous », ce qui implique notamment une meilleure pénétration indoor. Il est aussi question de dresser des cartes reflétant davantage le ressenti des utilisateurs. Tout cela passera forcément par une densification du réseau. L’Etat exigerait 15 000 sites supplémentaires. En contrepartie de cet effort, les opérateurs veulent obtenir un allègement fiscal et le renouvellement anticipé de leurs licences. Des négociations ont lieu actuellement entre le gouvernement, l’Arcep et les opérateurs mais le New Deal appelés de leurs vœux n’a pas encore abouti alors qu’il devait être scellé avant la fin de l’année.

Des aides pour bénéficier du "bon" haut débit

Le président a fixé pour objectif que tous les Français puissent accéder à du bon haut débit (8 Mbit/s) d’ici 2020. Le compte à rebours est donc lancé. Si le déploiement de la fibre est toujours prioritaire, d’autres technologies ont été sélectionnées afin d’apporter plus rapidement une solution dans les territoires laissés sur le carreau. Il s’agit du fameux mix satellite/4G fixe/THD radio. Une plateforme d’information sera lancée à ce sujet mi-2018 et un guichet sera ouvert avec 150 euros d’aide à la clef par foyer pour financer l’achat d’une parabole, d’une box ou d’une antenne. Il faudra vérifier si la qualité de l’expérience utilisateur est au rendez-vous et voir si les Français jouent effectivement le jeu de s'équiper.

La montée en puissance de la 5G

Les premiers tests grandeur nature du futur standard de téléphonie mobileauront lieu lors des Jeux Olympiques de PyeongChang en Corée du Sud ce mois de février. Une occasion unique de tester la technologie dans des stades remplis de milliers de spectateurs. Juste après, le Mobile World Congress devrait regorger de nouvelles expérimentations 5G centrées sur les usages. Profitant de la définition du premier standard 5G NR non standalone ce mois de décembre par la 3GPP, l’opérateur Verizon devrait aussi être le premier à déployer cette spécification pour offrir du très haut débit fixe à ses abonnés dans les zones rurales des Etats-Unis. Enfin, l’ITU (Union Internationale des Télécommunications) va publier ses conclusions officielles concernant les spécifications techniques, ainsi que les critères d’évaluation. Restera alors à déterminer précisément les fréquences en 2019. Ce qui ne sera pas une mince affaire puisque les Etats-Unis et l’Europe n’ont pas réussi à s’entendre sur le sujet.

Qui sommes-nous ? - Conditions générales d'utilisation - petites annonces gratuites goldannonces
Mosaiquepub.com - Goldannonces.com - Euro-annonces.com - 01bots.com - journal-annonces.com
Evenements en france - Actualités en france - Sitemap - Mobile